TÉMOIGNAGES

Je remercie la FHOSQ pour cette belle initiative et ce travail de visionnaire

Lorsque Gabrielle Ayotte m’a proposé le projet d’enregistrer des capsules vidéos sur la direction, je chérissais un projet similaire depuis déjà quelques années. Sa proposition tombait donc juste à point. Gabrielle a immédiatement organisé une rencontre avec moi et toute son équipe de production…, et quelle équipe !

Je me suis mis à écrire les 20 pages de texte et d’images qui seraient nécessaires à la réalisation de cette production. C’est alors que Myriam Laroche, chargée du projet est entrée en scène. Elle a dirigé l’ensemble de la production avec tact et professionnalisme, suggérant des retouches au texte tout en fournissant patiemment soutien et encouragement, car devant l’ampleur de la tâche, j’en avais besoin!

Quelques rencontres avec Myriam ont été nécessaires en préproduction afin de définir le ton et le débit souhaités pour la communication du contenu. Après avoir établi un horaire de tournage avec tous les intervenants, nous nous sommes rencontrés dans les locaux de l’UQAM pour le tournage.

Mais nous faisions face à un défi supplémentaire, celui de trouver un ensemble à vent dont les musiciens seraient disponibles et intéressés à participer au projet. La Symphonie des vents de Montréal et leur chef Sébastien Balbino étaient partants pour mettre leur talent à contribution pour l’enregistrement des extraits sonores et visuels sélectionnés. L’équipe était donc complète.

Les caméramans Christian Roy et Jonathan Charbonneau de Camions Productions ont démontré non seulement un grand professionnalisme, mais aussi une patience et un sens de l’humour plus qu’appréciable lors des multiples reprises nécessaires à réparer mon cafouillage verbal. Leurs suggestions face au raffinement du débit et du ton de ma voix se sont avérées très pertinentes. Ils m’ont par la suite soumis un montage auquel je n’avais pas travaillé, mais qui a reçu mon approbation pratiquement instantanément.

Plusieurs mois de travail ont donc été nécessaires à cette équipe remarquable pour la réalisation de la préparation, du tournage et du montage de ce projet. Pas moins d’une cinquantaine d’échanges courriel entre Myriam et moi ont été nécessaires, dont plusieurs de ceux-ci étaient suffisamment volumineux pour décourager la plupart des lecteurs impatients.

Merci à Gabrielle Ayotte pour son travail de visionnaire envers la FHOSQ.  

ALAIN CAZES


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.